Pourquoi les prix sont différents d’un pays à l’autre ?

 Il existe une importante différence de prix entre les pays classés dans la catégorie « exempt de fièvre aphteuse sans vaccination » pour lesquels la demande dépasse l’offre, et les pays répertoriés dans la catégorie « exempts de fièvre aphteuse avec vaccination », où l’offre a toujours dépassé la demande. La différence de prix a été de plusieurs centaines de pour cent, les utilisateurs de sérum aux États-Unis ayant payé des milliards de dollars de plus que les utilisateurs de sérum dans l’UE. Les propositions de l’USDA visant à harmoniser les règles d’importation des États-Unis et de l’Union européenne en matière de SVF relatives à la fièvre aphteuse (conformément aux directives de l’OIE) ont été maintes fois rejetées par l’industrie américaine du sérum. De fausses croyances sur les risques associés à l’ESB ont conduit certains fournisseurs de SVF à promouvoir l’origine australienne comme « plus sûre » sans fondement scientifique, rendant cette origine plusieurs fois plus chère qu’une autre. Le statut « plus sûr » de l’Australie est promu malgré le statut de virus de l’Australie ; et malgré le risque plus élevé de fausse déclaration associé à de telles différences de prix . Les différences de prix persistent en raison des efforts de marketing de longue date visant à promouvoir certaines origines et de la réglementation limitant les échanges, même entre les pays qui, selon la classification de l’OIE, présentent un statut de risque vétérinaire identique (en ce qui concerne les virus préoccupants à l’importation pour SVF). L’un des objectifs de l’ISIA est la formation des utilisateurs de sérum. L’UE et les États-Unis s’emploient à harmoniser les règles commerciales, qui contribueront toutes à harmoniser les niveaux de prix pour la plupart des origines des SVF.

Filed under:

Comment on this FAQ